L-enfant-petrifie

4ème de couverture: Jimmy Quévélé, vendeur d'objets d'art à Quimper, est assassiné quelques jours avant une exposition d'art malgache dans la capitale cornouaillaise.

 Habitué des enquêtes bretonnes, le commissaire Velcro va découvrir Quimper et son impressionnante cathédrale...

 Mais il va aussi devoir dénouer les fils d'une intrigue opposant ambition occidentale et culture ancestrale et mêlant amour, amitié et vengeance...

Mon avis: Dès l'évocation du commissaire Velcro, j'ai pensé à Hercule Poirot, Sherlock Holmes, Adrian Monk, Patrick Jane,... tous ces personnages fictifs qui ont un sens de déduction que je leur envie.

L'intrigue est très bien menée. Je pensais avoir trouvé le coupable des assassinats au début du roman mais bien sûr c'était trop évident pour que ce soit juste. Laissez-vous emmener par le commissaire Velcro et voyez comme la vengeance est un plat qui ne refroidit jamais.

 C'est le premier livre où je lis que l'on cite les faits dramatiques qui ont touché la France ce dernier temps, les attentats, et je peux dire que cela ne m'a pas laissé indifférente. Cela fait bizarre.

J'ai lu ce roman presque d'une traite alors je pense que je vais me laisser tenter par d'autres titres de cet auteur.

Merci à Babelio et aux éditions Palémon pour cette découverte.

babelio masse critique

bac 2017