années foch

4ème de couverture: 1995. Pierre, 20 ans, débarque à Paris pour retrouver la trace d Anne, son amie d'enfance disparue. Ses recherches le mènent avenue Foch. Il découvre l'envers nocturne de cette luxueuse adresse : les prostituées, les aventuriers du Bois de Boulogne, les riverains fortunés, les fêtards égarés, les policiers du stand de tir, le club des gardiens d'ambassades et même Gérard de Villiers ou le musicien Prince... Tous se croisent dans cet univers parallèle fait de contre-allées, de recoins sombres et de secrets. Pierre rencontre ainsi Hélène, une prostituée, et Michel Damborre, dandy fatigué et charismatique. Tous deux ont bien connu Anne et s'efforcent de le cacher au jeune homme. Un drame lui permettra de découvrir la vérité sur son amie et de comprendre son parcours. Celui d une enfant perdue des années 1990, comme lui.

Mon avis: Livre reçu lors d'une des dernières masses critiques chez Babelio, ce fût la découverte du premier roman de Jean-Pierre Montal.

L'auteur nous dépeint la vie de l'avenue Foch dans les années 1990 à travers le récit de trois personnages: Pierre, Hélène et Anne. Chacun nous raconte son vécu de la même période. 

C'était très intéressant de lire les descriptions du Paris de cette époque-là, la musique qui passait à la radio, comment s'amusaient les jeunes et les moins jeunes, l'évolution de la ville à tout point de vue (social, architectural, économique) mais je n'ai pas aimé l'ambiance un peu nostalgique du roman. Le "c'était mieux avant". 

C'est sûr que chaque époque est différente et apporte des déceptions mais aussi des innovations. Je préfère voir le verre à moitié plein qu'à moitié vide. 

Je conseille ce roman car il est assez court, se lit facilement et est un fidèle tableau des années 1990. Il est suivi d'une nouvelle qui est dans le même esprit.

Merci à Babelio et aux éditions du Rocher. 

 

babelio masse critique

 

 

rocher

 

 

Petit bac 2018