9782264066695

4ème de couverture: Eté 1938. Layla Beck, jeune citadine fortunée, refuse le riche parti que son père lui a choisi et se voit contrainte, pour la première fois de sa vie, de travailler. Recrutée au sein d'une agence gouvernementale, elle se rend à Macedonia pour y écrire un livre de commande sur cette petite ville.
L'été s'annonce mortellement ennuyeux. Mais elle va tomber sous le charme des excentriques désargentés chez lesquels elle prend pension. Dans la famille Romeyn, il y a... La fille, Willa, douze ans, qui a décidé de tourner le dos à l'enfance... La tante, Jottie, qui ne peut oublier la tragédie qui a coûté la vie à celui qu'elle aimait... Et le père, le troublant Félix, dont les activités semblent peu orthodoxes. Autrefois propriétaire de la manufacture, cette famille a une histoire intimement liée à celle de la ville.
De soupçons en révélations, Layla va changer à jamais l'existence des membres de cette communauté, et mettre au jour vérités enfouies et blessures mal cicatrisées.

Annie Barrows nous revient avec un roman tout aussi délicieux, charmant et attachant que son célèbre "Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates".

Mon avis: Après avoir lu et apprécié  "Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates" j'ai acheté le deuxième opus d'Annie Barrow.

Le début du livre m'a paru assez lent car le contexte se met en place et on nous fait comprendre qu'il y a un secret mais on n'arrive pas encore à mettre le doigt dessus. Peu à peu grâce aux questions que pose Layla et la curiosité de Willa on arrive à deviner plus ou moins de quoi il s'agit et du coup on a envie de continuer la lecture pour voir si on a raison. 

J'ai moins aimé ce roman car je pense que ce qui m'avait plu dans le premier c'était le contexte historique de la seconde guerre mondiale et les correspondances épistolaires entre les personnages.